Le principe de la matrice d’Abell

le-principe-de-la-matrice-dabell.jpg

Méthode ayant vu le jour à l’initiative du Professeur Derek Abell, la matrice d’Abell s’utilise dans le cadre d’explication d’une politique ou d’une stratégie. Elle intervient pour faciliter l’analyse d’objet. Les praticiens ont pu rencontrer une véritable réussite dans l’utilisation de cette matrice ouvrant des études dites plus « simples » jusqu’aux plus « sophistiquées ».

La matrice d’Abell et la segmentation stratégique

la-segmentation-strategique.jpg

La matrice d’Abell est fondée sur l’axe des questionnements « Qui » dans le but de mieux comprendre le comportement du client ou celui du groupe qui prête plus d’attentions au produit ou au service. Le principe est de veiller à ce que la segmentation la plus pertinente soit retenue. Ainsi, différentes formes de segmentations se forment, notamment la segmentation des clients particuliers ou des professionnels, la segmentation des clients par localisation géographique (nomades ou sédentaires) et la segmentation par catégorie socioprofessionnelle (niveau de formation, niveau de qualification, niveau de pouvoir d’achat). Cette segmentation de clients peut aussi se faire par statut (semi-public, public, privé ou autre). Par ailleurs, la segmentation avec la matrice d’Abell peut s’effectuer en fonction des métiers ou du rôle.

Les axes de la matrice d’Abell

matrice-dabell.jpg

Outre l’avec des questionnements concernant le « Qui », deux autres axes interviennent avec la matrice d’Abell. La question « Quoi » permet de trouver les solutions correspondant aux besoins des clients. Ces différentes solutions peuvent ouvrir vers la satisfaction des besoins et attentes de la clientèle. D’où il permet une parfaite gestion des risques. La matrice d’Abell inclut également l’axe technique « Comment ». Les réponses à cette question permettent de cerner les différents moyens pour satisfaire les besoins particuliers des clients. Les réponses à cette question « Comment » varient généralement selon les domaines : techniques de fabrication, techniques de distribution et technologies de mise à disposition.