Qu’est-ce qu’une organisation horizontale ?

quest-ce-quune-organisation-horizontale.jpg

L’organisation horizontale ou flat organisation est une structure avec laquelle le niveau de séparation entre l’exécutif et les employés reste quasi nul. Le principal objectif avec cette structure est de booster la productivité. En effet, cette forme d’organisation permet au personnel d’être plus productif, car il fait partie des responsables de la prise de décision.

Les principes généraux d’une organisation horizontale

organisation-horizontale.jpg

Une organisation horizontale est basée surtout sur une relation directe entre le personnel et la direction. Elle se résume par la relation qui existe entre les personnels ou groupes de personnels et le dirigeant. Le principal principe de ce type d’organisation horizontale vise à ne donner aucune chance à toutes formes d’hiérarchie entre le personnel et la direction. En matière d’organisation horizontale, le directeur s’occupe de cinq principales fonctions principales, dont évaluer, faciliter, former, organiser et entraîner. À noter que ces cinq différentes fonctions lancées à l’initiative de Peter Drucker sont complémentaires. En d’autres termes, le directeur joue le rôle d’un chef qui supervise et suscite les talents de chacun du personnel dans l’objectif d’augmenter la productivité.

Quelles sont les fonctions du dirigeant dans une organisation horizontale ?

les-fonctions-du-dirigeant.jpg

Dans une organisation horizontale, le dirigeant peut être un réel entraîneur, sachant qu’il lui appartient d’encourager chacun des travailleurs à faire leur mieux pour le développement de la société. En se basant sur le rapport direct avec chaque salarié, il arrive facilement à trouver des objectifs adéquats à sa soif de découvrir des potentialités réelles. Ainsi, les objectifs définis correspondent réellement aux préoccupations de chaque membre du personnel. Par ailleurs, avec l’organisation horizontale, le dirigeant joue aussi le rôle d’un organisateur. Dans ce cas, il doit maîtriser les procédures, compétences et pratiques de chacun des travailleurs tout en prêtant plus d’importance aux possibilités de conflit, aux possibilités de coopération, aux stratégies individuelles, etc.